Naturopathe Hygionomiste certifiée et membre de la Société EducoSanté

______

Spécialisée en Libération Immédiate des Blocages et Résistances Émotionnelles (L.I.B.R.E)

Tel. : 06.77.28.40.19

Mail: naturopathie@nrj-roxane-jesu.fr

A domicile dans les LANDES, en gironde et à distance dans toute la France.

N° Siret 81968780700027

  • Facebook Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • NatuRoxane

Qu'est-ce que le GLUTEN ?

Mis à jour : 17 déc 2018

Aujourd'hui, nous allons aborder le thème du gluten, et son lien direct avec les troubles mentaux et psychiatriques, neurologiques ainsi qu'avec les allergies ! En effet depuis quelques années, et dans de nombreux pays du monde, des études scientifiques se sont croisées, et nous avons conclu qu'il existait un lien manifeste entre le cerveau, le système nerveux et les intestins. De nombreux gastro-entérologues, neuroscientifiques et psychiatres, s'entendent à prouver que le gluten (ainsi que les produits laitiers, par ailleurs, que nous aborderons dans un prochain article) avait un rôle majeur dans de nombreuses maladies. Dans un premier temps, nous allons nous rappeler de notre alimentation ancestrale jusqu'à l'apparition tardive du gluten dans nos assiettes. Dans un deuxième temps, nous allons définir ce qu'est le gluten et comment il interagit avec notre organisme à plusieurs niveaux. Ensuite, nous expliquerons les raisons pour lesquelles le gluten joue un rôle prédominant dans les maladies auto-immunes. Et enfin, nous ferons une liste non exhaustive des aliments qui en contiennent de façon cachée.



Céréale-killer, à nous deux !

I. De notre alimentation naturelle ancestrale au gluten.

Rappelons-nous, tout d'abord de notre alimentation primitive. Il y a environ 9 millions d'années, vivaient les premiers hominidés trouvés par nos archéologues modernes. A cette époque, notre alimentation était composée de fruits, de baies, de jeunes pousses, de racines, de bulbes, de bourgeons, de fleurs, de feuilles, de morceaux d'animaux, d'insectes....Pas de céréales (ni produit laitiers!). L'introduction des céréales dans notre assiette s'est faite à travers l’essor de l'agriculture, il y a à peine environ 10 mille ans ! Au départ, pour ne parler que du blé et de son évolution, nous avions l'engrain sauvage qui s'est légèrement transformé en petit épeautre. Il était composé de 14 chromosomes. Pour l'anecdote, c'est celui qui apparaît dans la bible, c'est le blé originel! Puis, naturellement, pour augmenter le rendement, on lui a fait subir des croisements. Cela a permis au blé d'être plus résistant à des maladies notamment. Ces blés obtenus, le blé dur et le kamut ont doublé leur nombre de chromosomes et sont passés à 28 chromosomes ! Puis, au XIX ème siècle, dans le but d'améliorer encore le rendement et la résistance, nous avons continué d'effectuer des mutations qui nous ont conduit au blé tendre (le blé dont on se servait pour le pain) et au blé dur. Ces derniers sont passés à 42 chromosomes. Quelque temps après, en 1950, survint une famine au Mexique, en Inde et au Pakistan. La fondation Rockefeller fait alors appel à un agronome généticien américain, Norman Borlaug, afin de trouver des solutions. Voici la réponse qu'il a émise lors de sa sollicitation : " Avec une demande alimentaire croissante, le rendement actuel requiert une diminution de la population mondiale ou la destruction de forêts pour la culture de céréales". Ils ont finalement choisi d'augmenter le rendement des cultures par hectares... Norman Barlaug, était le précurseur des sociétés d'OGM modernes telles que Monsanto. Ses croisements ont effectivement permis à ces peuples de survivre de la famine. Mais c'est maintenant que cela se corse davantage...Les techniques de génétiques employées jusqu'alors étaient relativement simples. A présent, on insert directement des gènes d'une céréale dans une autre ! Conséquence, 5% du génome finale est totalement imprévisible! Et, je vous le donne en mille, il semble que se sont les protéines de gluten qui auraient plus particulièrement muté !!! Accrochez-vous encore un peu, nous en testons les conséquences nous-même puisque aucun test n'a vraiment été fait, et que ceci n'a même pas un siècle ! Voilà rapidement l'histoire de l'évolution du blé!

Nous pouvons en conclure que non seulement, nous consommons des céréales depuis quelques jours à l'échelle de l'homme et qu'il n'y a pas vraiment de raison actuelle valable. Et nous pouvons rajouter qu'en plus, nous consommons un blé génétiquement modifié à partir d'un autre qui lui-même est composé de 4 fois plus de chromosomes que l'original !

II. 1. Qu'est ce que le gluten ?


Le gluten est un mélange de prolamine ( la gliadine est la prolamine du blé) et de gluténine, des protéines en soit ! Nous l'avons vu, depuis plusieurs années nous consommons des blés génétiquement modifiés (seigle, kamut, fromant....) qui produisent beaucoup plus de protéines que dans le temps ! Le gluten est à l'origine de l'élasticité des pâtes faites avec de la farine. Il forme un réseau qui piège les bulles de dioxyde de carbone, produites lors de la phase de "levage" de la pâte, et qui la font gonfler. Manque de bol, ces protéines insolubles et visqueuses ne sont pas digestes !


Anecdote au passage : A l'époque, le gluten (mot provenant du latin qui signifie glue / colle) était utilisé comme colle à papier peint pour le mur, tant son efficacité était reconnue comme extraordinaire ! Merveilleux n'est-ce pas ? Aujourd'hui, même les colle d'enfant en sont composées ! Fantastique ! Mais revenons à nos moutons...

II. Que se passe t-il, dans notre organisme, lorsque nous consommons des protéines de gluten?

Une protéine est une chaîne d'acides aminés. Dans les intestins, nous avons des enzymes qui agissent sur ces chaînes comme des ciseaux qui séparent les acides aminés. Le problème concernant le gluten d'aujourd'hui, c'est que nous n'avons ni les bonnes enzymes pour les digérer, ni la quantité ! Vous avez probablement déjà vu, ou fait, une pâte à pain vous-même. Cette pâte, arrivant dans nos intestins après le passage dans l'estomac, a une texture similaire à celle du chewing-gum. La pâte se colle alors, aux parois de ces derniers, et les protéines contenues s'agglutenent euh...pardon, s'agglutinent dans les villosités intestinales (les replis de notre chère muqueuse)! Le gluten, bien collé, va en plus perturber l'action d'une hormone, la zonuline, qui permet l'assimilation des nutriments, et qui agit sur la protection de la barrière intestinale... C'est ballot !



Suivant l'alimentation générale de la personne en question, les intestins peuvent être plus acides qu'ils ne le devraient. Ces protéines "collées" laissent derrière elles un résidu acide, qui créé alors une inflammation de plus en plus vive, à mesure d'une consommation plus ou moins répétée. Les pompiers de l'organisme, les anti-inflammatoires principaux, sont les minéraux! Bravo yen a qui suivent !


Et lorsqu'il s'agit de protéines, l'organisme fait appel au Calcium...bien souvent en provenance directe des os ou des dents ! Les protéines céréalières stagnantes dans l'organisme obligent alors les minéraux, tels des pompiers super héros, à se disperser et à courir à la rescousse des tissus enflammés! Ils éteignent, alors, le feu en embarquant les pyromanes, ces protéines, et les projettent hors de l'organisme, par les voies d'éliminations qui le permettent ! Enfin... Ça, c'est dans le meilleur des cas !


Pour ne citer qu'une de ces toxines terroristes, issues du gluten, évoquons le glutamate! Le glutamate est une toxine, qui va venir surexciter les cellules du cerveau, ce qui les endommage, voire même les tue. Son port d'attache dans le cerveau est appelé le récepteur NMDA (N-Méthyl-D-Asparte.) L'excitation excessive de ce récepteur est liée à plusieurs désordres psychiatriques. En réponse à cela, notre corps organise d'une armée de choc, constituée qui font dans l'humanitaire....euh l'immunitaire...! Pour éviter tout contact entre les toxines et les cellules du cerveau, qui entraînerait l'inflammation des tissus, l'organisme dépose une sorte de plaque. Super ! Malheureusement, elle interfère avec la bonne communication entre les cellules de l'encéphale...

En effet, lorsque ces terroristes restent dans les intestins "en cellule", trop longtemps, sans être éliminées, nous observerons des lésions de la paroi, une dégradation de l"état des villosités ainsi que des jonctions serrées. Les terroristes creusent la parois par "corrosion", et font des p'tits trous, des p'tits trous encore des p'tits trous.... A ce moment là, on assiste à l'évasion de ces toxines dans tous les organes alentours en passant par le flux sanguin ! On appelle ce phénomène l'hyperperméabilité intestinale ! C'est ainsi que les protéines terroristes, ainsi que les métaux lourds, tant qu'à faire, viennent perturber et enflammer les organes alentours! Si si ! Mais ce n'est pas tout, soyez patient !

Les intestins ont leur propre système nerveux, Que l'on appelle Système Nerveux Entérique. Et bien le gluten empêche même à ce système nerveux communiquer avec le système nerveux central. Celui du cerveau, simplement ! Le gluten est également mis en cause dans le cadre de la candidose, c'est un met fantastique pour nourrir une partie des bactéries et déséquilibrer la flore intestinale. Une dernière information, mais il y en a bien d'autres, le gluten augmente dramatiquement le niveau d'insuline, ainsi que de cortisol puisqu'il est un puissant allergène, et augmente également la prise de poids des personnes qui en consomment.

III. Qu'est-ce qu'une maladie auto-immune?


Pour l'expliquer de façon concise, la maladie auto-immune c'est notre système immunitaire qui s'attaque nos propres organes. Mais pas de façon anarchique, comme on le dit, non! D'ailleurs, les scientifiques le savent depuis bien longtemps, puisqu'ils sont obligés de créer la maladie sur un animal, pour créer l'antidote... Pour l'expliquer étape par étape, commençons par évoquer la réaction croisée. Exemple: Une personne allergique au bouleau va avoir une forte sensibilité aux amandes, aux pommes, aux pêches, aux cerises et également aux abricots! Non ,je n'ai pas parlé ni du boulot, ni des amendes! Mais réflexion faite, ça aurait du sens ! Autre exemple : Une personne allergique au latex va avoir une forte sensibilité aux Abricot, avocat, banane, châtaignes, cerise, figue, fruit de la passion, kiwi, papaye, sarrasin ...

Pourquoi une telle réaction?

Dans le pollen du bouleau, pour revenir sur cet exemple, on a donc des protéines et ces protéines (chaîne d'acides aminés) peuvent se retrouver dans d'autres aliments. Parfois même, une simple portion de cette protéine dans un aliment peut suffire à faire réagir le système immunitaire. En effet, ce dernier ayant identifié le pollen, dans ce cas du bouleau, comme étant un antigène, un terroriste, il va directement engager ses troupes et combattre la protéine similaire!



Quel lien, pouvons nous établir, entre les maladies auto-immunes et le gluten?

Prenons l'exemple d'une maladie auto-immune courante :

Le diabète de type 1.

Dans le cas du diabète de type 1, le système immunitaire détruit peu à peu les îlots de Langerhans, la partie responsable de la sécrétion d'insuline. Dans ce type de diabète, il existe un facteur génétique qui augmente les probabilités de développer la maladie. Le système immunitaire de ces personnes, possède une mémoire héréditaire, et répond aux agressions d'une façon qui lui est propre. Plus exactement, selon une étude de chercheurs Finlandais, effectuée auprès d'enfants dont les prédispositions génétiques au diabète étaient décelées, nous avons pu conclure que les enfants nourris de lait infantiles classique, au lait de vache avaient 61% plus de risque de développer ce type de diabète que les enfants à qui l'on a administré du lait infantile sans insuline bovine. L'insuline bovine est une protéine semblable, à 3 acides aminés près, à l'insuline humaine. Ingérée, elle est d'abord traitée par les intestins, qui, lorsqu'ils sont perforés (notamment par le gluten) laissent la protéine migrer à travers le circuit veineux. L'armée du système immunitaire, aux aguets, ayant une mémoire héréditaire, reconnaît cette protéine comme étant un ennemi dangereux. Il envoie, alors, son armée de petits soldats, qui élimine ces étrangers sans hésité. Si bien que, lorsque le pancréas de l'enfant sécrète, lui-même, son insuline humaine, le système immunitaire, par réaction croisée, ne fait pas la différence, et en élimine les protéines associées ! Peu à peu, l'armée du système immunitaire, va se rapprocher du quartier général ennemi, qui n'est autre que le pancréas de l'enfant. Les petits soldats, mettent alors les bouchées doubles et attaque les îlots de Langerhans. On assiste alors à un début de diabète de type 1. Pour ce qui est des maladies neuronales telles que Parkinson, Alzheimer, l'autisme, la schizophrénie, etc... le gluten, ainsi que la protéine issue des produits laitiers, la caséine, ont eu un rôle de précurseur, en ayant permis, durant de nombreuses années, la détérioration des tissus de la muqueuse intestinale. Celle-ci, enflammée et perméable, a laissé, une quantité importante de toxines se déverser dans l'organisme. De plus, ces deux protéines mal dégradées passent alors, elles-mêmes par le réseau sanguin sous forme de "caséomorphine" pour la caséine, et "gliadomorphine" pour le gluten. Et oh ! Incroyable, vous remarquez la racine étymologique de ces deux molécules? Et oui, ce sont des molécules opioïdes, des opiacées qui viennent se fixer sur les récepteurs cérébraux et agissent de la même façon que la morphine elle même! Nous retrouvons, dans le gluten, 16 molécules opioïdes ! En fonction du type de neurorécepteur sur lesquels ces molécules opioïdes viennent se fixer, les troubles seront différents: Anxiété Angoisse Dépression Troubles de la mémoire / de l'attention Hallucinations visuelles ou/et auditives Troubles neuromusculaires Autisme Schizophrénie Parkinson Alzheimer Asthme ....


Quels neurotransmetteurs perturbés pour quelles maladies?

Les troubles liés à la rétention d'information, la mémoire sont dus à la perturbation du neurotransmetteur de l'ACÉTYLCHOLINE, issue initialement de la choline et de la vitamine B5. Ici, nous retrouvons les caractéristiques types de la maladie d'ALZHEIMER.

Les troubles liés aux mouvements musculaires, à la croissance des tissus, au fonctionnement du système immunitaire, à la sécrétion de l’hormone de croissance, sont dus à la perturbation du neurotransmetteur lié à la DOPAMINE. Les réseaux dopaminergiques du cerveau sont également, étroitement associés aux comportements d’exploration, à la vigilance, la recherche du plaisir et l’évitement actif de la punition (fuite ou combat). En effet, il s'agit là des caractéristiques type de la maladie de PARKINSON dans laquelle on détecte une diminution du mouvement spontané, une rigidité musculaire, des tremblements, mélancolie, nostalgie voire dépression, démotivation... La dopamine influence Les précurseurs de la dopamine sont deux acides aminés: la phénylalanine et la tyrosine.

Les troubles liés à l'apprentissage ( des codes de comportements sociaux, ou du comportement qui conduit à "la récompense ou la punition", notamment), à l'attention, à la fertilité, la libido, ou l'appétit, sont induit par la perturbation du neurotransmetteur nommé NORADRÉNALINE. L'AUTISME semble avoir les caractéristiques de cette perturbation, d'autant plus que les précurseurs de ce neurotransmetteur sont les mêmes que ceux de la dopamine, à savoir la phénylalanine et la tyrosine!

Lorsque les taux de SÉROTONINE bas apparaissent, le comportement du sujet est à l’extroversion (en excès), l’impulsivité, l’irritabilité, l’agressivité, voire dans les cas extrêmes aux tendances suicidaires (volontairement ou involontairement en n'étant pas alarmé, par exemple par les douleurs d'un acte et en le reproduisant). Nota :La drogue, nommée ecstasy, augmente la sociabilité et les échanges en détruisant les terminaisons nerveuses sérotoninergiques.

Le GABA est, au même titre que la sérotonine, un neurotransmetteur inhibiteur, c’est-à-dire qu’il freine la transmission des signaux nerveux. Autrement dit, sans lui, tout le système nerveux s'épuiserait à force de transmission de plus en plus rapide au niveau des neurones. Ce neurotransmetteur, qui agit donc sur le système nerveux parasympathique, favorise le calme, la relaxation et le sommeil. Il diminue la tonicité musculaire, ralentit le rythme cardiaque, réduit les convulsions de l’épilepsie, ainsi que les spasmes musculaires. Il est d'ailleurs impliqué lors d'anxiété nerveuse intense, et de difficulté d'endormissement. Nota: les benzodiazépines (tel que le Valium) sont des "tranquillisants", "anxiolytiques" qui agissent en se liant sur les récepteurs qui réagissent au GABA. Nous n'évoquerons pas ici l' ADRÉNALINE, le neurotransmetteur et hormone lié au stress, qui est le seul à ne pas être perturbée directement par les protéine de gluten.

Voilà rapidement en quoi le gluten perturbe tout notre organisme, et n'oublions pas que nous sommes, par définition, TOUS INTOLERENTS AU GLUTEN puisque notre système digestif (organique et enzymatique) n'est pas équipé, c'est physiologique !

Le gluten perturbe le système digestif, neuronale, musculaire, immunitaire, hormonal, alors, vous prendrez bien une tartine de déséquilibre ?!

Mais où se cache le gluten ?

Pour ce qui est des céréales, nous l'avons vu, nous pouvons supprimer toutes les formes de blé, épeautre, avoine, seigle, orge, kamut (farines, pains, pâtes, biscuits...). C'est déjà un beau changement d'habitude ! Mais il y a plus compliqué encore ! Si si ! Les industriels utilise le gluten, on l'a vu, comme épaississant, ou texturisant!

  • Les plats préparés ainsi que les potages industriels contiennent presque tous du gluten afin d'épaissir la sauce notamment ( dans la sauce soja ne fait pas exception). Rien ne vaut, alors, les repas faits maison !


  • Les fritures ou panés ! Et bien oui puisque la panure n'est autre que de la farine de blé ! Si vraiment, vous tenez à consommer de la friture, avec du pain sans gluten, préparez vous-même la chapelure et le tour est joué!


  • La charcuterie n'est pas ce à quoi l'on penserait en premier, et pourtant, vérifiez bien les étiquettes, vous serez surpris !


  • Les chips avec des saveurs rajoutées type goût barbecue, poulet ...Il y a toujours du gluten.


  • Dans le chocolat et les bonbons ... Et oui au grand dam des dames, vous en trouverez également! Et la bière ? Et le whisky ? Bin oui c'est fait de....d'orge ! Et la vodka ? de blé !


  • Et même certains médicaments ! Doliprane en comprimé ou Spasfon notamment.


  • Nota : Le riz est un puissant chélateur, en d'autre terme il absorbe énormément autour de lui de nutriments et également les métaux lourds dans le sol ou les pesticides qui lui sont administrés. Changer son alimentation pour passer au "Sans-Gluten", c'est une expérience enrichissante, certes ! Néanmoins, en mangeant du riz trop régulièrement revient à ingérer une forte quantité de mercure notamment. Alors, c'est comme pour tout, n'oubliez pas de varier ! Quinoa, millet, sarrasin, légumineuses, polenta...Que sais-je ! Faites travailler votre imagination en découvrant de nouvelles saveurs!



Bien, alors en effet, non seulement le gluten fait prendre du poids à énormément de personnes pour toutes les raisons que nous avons abordé, mais en plus, au delà de l'esthétique, c'est toute notre santé qui se dégrade au fils du temps !

Si vous avez des soucis de SOMMEIL, observez la différence par vous-même en supprimant le gluten plusieurs semaines !! Étanchez également votre soif de connaissance à ce sujet, en lisant également l'article Les 7 clés pour dormir!

Si vous avez des crises d'ANGOISSES, de PEURS, de PANIQUES, faîtes aussi le test et bénéficiez enfin de relaxation ! Vous pouvez compléter ce changement alimentaire par un changement de réseau neuronal! Libérez vous définitivement des blessures d'enfance qui vous rongent, qui vous poussent à avoir des réactions incontrôlables, parce que "c'est plus fort que vous", avec l'article "Libérez-vous de vos PEURS, vos BLESSURES et BLOCAGES, et guérissez grâce aux neurosciences!".

Et si vous souhaitiez juste vous informer sur les effets du gluten par ce que vous aviez entendu dire qu'en arrêtant, vous alliez MAIGRIR, alors bravo ! Vous allez fondre sainement en l'associant à l'article: Les 5 astuces pour MAIGRIR sans régime, avec les NEUROSCIENCES!

N'hésitez pas à écrire un commentaire juste en dessous, si vous avez envie de nous partager votre expérience ou vos questions ! Et partagez sans modération!

Voilà ! A vous de jouer ! Et si vous avez besoins de conseils personnels, contactez moi !



#glutensystemedigestif

#glutenmaladieautoimmune

#glutenparkinson

#glutenschizophrenie

#glutenautisme

#gluten

1,913 vues
ENCORE 0 JOURS AVANT L'ÉVÉNEMENT
TERRE HAPPY
Que diriez-vous d'un rassemblement d'une CRÉATION A BUT ASSOCIATIVE autour du thème de DÉVELOPPEMENT PERSONNEL réunissant les PRATIQUANTS PROFESSIONNELS OU NON dans une journée d'échange et partage?
Quand
Jun 16, 2018, 10:00 AM – 8:00 PM
Lacanau,
33680 Lacanau, France
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now