• NatuRoxane

ABANDON, ANOREXIE et BOULIMIE et si tout était lié ?

Mis à jour : 17 déc. 2018

L'anorexie « réelle » se caractérise par le fait de ne pas se nourrir, ni en quantité, ni en qualité adéquat, par perte d'appétit. La boulimie, elle se défini par des crises ou le sentiment de satiété n'arrive plus. Une personne souffrant de TCA (Trouble du Comportement Alimentaire) a un comportement avec des phases anorexiques et boulimiques en amour également. C'est à dire qu'en amour, elle se comporte comme un seau percé. Elle est en demande constante d'attention, d'affection, mais n'est jamais vraiment satisfaite. Lorsqu'elle reçoit de l'amour, elle n'y croit pas réellement. Une personne anorexique a une tendance abandonnique, d'ailleurs c'est le reflet de ce qu'elle a ressenti, la plupart du temps, au cours de son évolution. En effet, le point commun des anorexiques et des boulimiques est une blessure d'abandon ou de rejet qui s'est développée durant une enfance dont l'environnement, selon le ressenti personnel du sujet, manquait de chaleur, d'affection, d'attention ou d’intérêt. A ce sujet, retrouvez l'article complet " ABANDON REJET TRAHISON... BLESSURES ET NEUROSCIENCES "


Au fil du temps, la croyance de n'être "rien" pour personne s'amplifie, si la personne porte l'intérêt, non pas sur ce qu'elle a, mais sur ce qu'elle n'a pas. Elle en vient à comparer autour d'elle, les comportements qu'elle observe à l'extérieur, et ce qu'elle ressens dans son schéma environnemental. Plus elle compare, plus la croyance se fortifie et plus les liens neuronaux se façonnent de manière à ce qu'elle ne voit plus que cela!

L'enfant intérieur de la personne anorexique se manifeste à nouveau, à l'age adulte dans diverses situations. Lorsqu'une femme devient mère, qu'elle n'allaite pas ou plus, notamment, et qu'elle à le sentiment personnel de perdre sa place, qui enfin était devenu indispensable auprès de l'enfant. Ou lorsque la personne vit une séparation brutale de couple, de travail, d'amitié, de quelque chose qui lui « tenait à cœur », et dans lesquels elle avait dépensé une somme importante d'énergie. Ce sentiment d'abandon évolue, et crée une nouvelle blessure, celle d'injustice... Elle perd le goût de vivre et se respecte de moins en moins. Elle fait alors le choix inconscient d'être le vilain petit canard que personne n'apprécie à sa juste valeur. Tout s'explique certes, mais la blessure ne cesse de prendre de l'importance...


En couple, la personne anorexique, abandonnique crée un climat...justement d'abandon. C'est à dire qu'elle va la plupart du temps, par peur de revivre cette blessure, pousser son conjoint à bout, pour « découvrir ses limites » et « savoir à quel point il l'aime ». Dans certains cas, cela peut s'avérer très préoccupant, à tel point que la séparation ait lieu. Baignés dans cet univers de jalousie maladive, la personne anorexique perd chaque jour un peu plus confiance en elle. Elle n'a pas confiance en l'amour qu'on pourrait éventuellement lui donner. Elle ne sait plus comment plaire et se laisse dominer par une petite voix insidieuse et pernicieuse qui semble lui dire "tu es encore trop grosse pour plaire, maigri encore!". L'aspect physique ayant été un référentiel tout au long de sa vie, elle n'a pas idée que cela puisse venir d'autre chose. De son comportement notamment


Dans ces cas là, bien souvent, on retrouve dans les environnements familiaux des personnes qui prenaient plaisir à culpabiliser l'enfant qui mangeait "trop". Cet enfant ne faisait que combler un manque affectif en portant quelque chose à la bouche, et inconsciemment, le persécuteur le savait. Mais il est toujours plus facile de blâmer l'autre de son comportement, que de se regarder dans le miroir et décider d'un changement de cap.


L'enfant nourrit alors, chaque instant sa croyance d'être trop gros, et le fait de manger n'est plus un plaisir mais un stress quotidien, lié au sentiment de culpabilité. La personne en arrive même à se faire vomir dans certains cas pour ces mêmes raison. Sa vision d'elle même n'est plus objective, même rachitique, elle est capable de se voir grosse...Et le pire, c'est qu'elle sait, au fond, que ce n'est pas normal.



Le manque d'estime de soi est un point phare dans ce trouble. La personne est tellement préoccupée de savoir ce que l'autre pense d'elle, d'anticiper chaque besoin de l'autre, de l'aider toujours au mieux, qu'elle ne sait même plus ce qui l' IDENTIFIE ELLE.

Elle n'a aucune idée de ce dont ELLE a besoin, elle n'a pas appris non plus à prendre soin de ses émotions, il ne lui viendrait même pas à l'idée de se nourrir de connaissances, de soin, d'amour... Elle ne croit même pas qu'elle en ait besoin. Pire ! Elle croît savoir qu'elle ne mérite même rien de tout cela ! De fait, puisqu'elle n'a aucune conscience d'elle même, et inconsciemment, se manque de respect, qu'elle n'a pas beaucoup de sujet de conversation car toute sa vie repose sur l'autre, ceux qui l'entourent s'en détacheront peu à peu. En effet, PERSONNE N'EST ATTIRE PAR QUELQU'UN QUI NE SE RESPECTE PAS !


C'est ainsi que le cercle vicieux commence ! Les croyances, bien intégrées dans le cerveau de cette personne, sont alors chaque jour fortifiées ! La personne qui souffre d'anorexie, avec des phase boulimique pour la plupart, peut tomber en dépression par ce que le signal d'alarme qu'elle envoi inconsciemment n'obtient JAMAIS une réponse satisfaisante ! De toute façon, même la réponse la plus satisfaisante serait rejetée d'une manière ou d'une autre. Elle pourra croire que c'est une manipulation perverse de la part de la personne concernée pour obtenir quelque chose, par exemple. Finalement, toute la vie de cette personne ne découle que de l'image qu'elle se fait d'elle même. Oui, évidemment il y a des mécanisme de défense, bien ancrés depuis l'enfance, qui ont été générés par ce qu'elle a ressenti au cours de son évolution au travers de son environnement. Certes ! Mais un jour, lorsqu'elle devient adulte, cette personne peut également faire le CHOIX de s'aimer inconditionnellement, se nourrir d'attention de façon esthétique, ou en se nourrissant d'information sur une activité qui peut devenir une passion, mais avant tout, elle doit apprendre à se recentrer sur ses besoins vitaux personnels !



Fermer les yeux et écouter son corps se manifester, s'apporter autant de compassion et d'attention qu'elle en donne autour d'elle (ce qui est totalement compatible avec le fait d'être toujours à l'écoute des autres, mais dans le respects de ses besoins personnels!). Si elle est capable d'anticiper les besoins des autres elle en est également capable pour elle aussi !


Au début, il s'agit d'un exercice très compliqué, si vous souhaitez approfondir le sujet, lisez l'article "Libérez vous de vos peurs, vos blessures, et guérissez grâce aux neurosciences !!! "


Lorsque l'on n'a jamais pris le temps de s'intéresser à soit. La personne a l'impression de se forcer dans un premier temps, une part d'elle résiste en pensant que c'est un comportement égoïste voire égocentrique auquel elle à toujours refuser d'adhérer!

Elle a peur de la fierté, et ne fait pas la différence entre cette notion, qui est saine et sans comparaison avec les autres, et celle de la prétention qui suggère un égo déséquilibré qui sous-tend de rabaisser les autres pour se donner de la valeur. Le jour où cette personne réalise qu'elle peut être fière, quelle mérite du soin, de la nourriture physique et intellectuelle, qu'elle constate que cela ne l'empêche en rien d'être empathique, elle finit même par y prendre goût ! Elle se cajole autant qu'elle cajole ses pairs, et réalise qu'ils sont de plus en plus avenants, elle développe un certain humour, de l'auto dérision, elle a jeté le stress à la fenêtre et lorsqu'il se manifeste, s'écoute et en comprend le sens. Elle agit enfin en fonction d'elle, dans l'idée que plus elle sait « prendre du plaisir » à vivre plus elle sera en mesure d'en « donner » réellement ! On ne peut réellement donner que ce que l'on a ! Et le mieux c'est que ce ne sera plus en attendant en retour puisque cette personne sait qu'elle se nourrit d'amour elle-même ! Étrangement, en n'attendant plus rien en retour, elle s’aperçoit que ce qu'elle reçoit est d'autant plus satisfaisant, merveilleux et considérable ! L'autre devient un plus dans sa vie, qu'elle veut soigner au mieux, en lui partageant ce qu'elle applique également pour elle, une honnête publicité de développement personnel !

Dès lors, manger redevient un moment de plaisir, de soin personnel, la culpabilité est loin et naturellement la santé globale revient peu à peu.


Si cet article vous parle, que vous êtes anorexique, boulimique ou que vous souffrez de TCA, et que vous souhaitez être guidé, alors passez à l'action ! Contactez-moi, nous commencerons par des séances de libération émotionnelle!



NRJ | Roxane Jésu Naturopathe.




491 vues1 commentaire
ENCORE 0 JOURS AVANT L'ÉVÉNEMENT
TERRE HAPPY
Que diriez-vous d'un rassemblement d'une CRÉATION A BUT ASSOCIATIVE autour du thème de DÉVELOPPEMENT PERSONNEL réunissant les PRATIQUANTS PROFESSIONNELS OU NON dans une journée d'échange et partage?
Quand
Jun 16, 2018, 10:00 AM – 8:00 PM
Lacanau,
33680 Lacanau, France

Naturopathe Hygionomiste certifiée et membre de la Société EducoSanté

______

Spécialisée en Libération Immédiate des Blocages et Résistances Émotionnelles (L.I.B.R.E)

Tel. : 06.77.28.40.19

Mail: naturopathie@nrj-roxane-jesu.fr

A domicile dans les LANDES, en gironde et à distance dans toute la France.

N° Siret 81968780700027

  • Facebook Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now